Panier !

Vendredi 14 et lundi 24 juin, les classes de CM1-CM2 B et de CM2 A se sont rendues à la salle Avel Sports afin de participer à une séance de basket animée par Sarah Lolivier, actuellement en service civique pour le club de Plougastel. Elle y mène des entraînements pour toutes les tranches d’âges.

Les élèves ont commencé par des exercices de prise en main du ballon, et de familiarisation avec le dribble, en marchant puis en trottinant.

Ils n’ont pas fait de matchs car lorsqu’on on est débutant, on peut vite se blesser.

Ils ont apprécié ce moment sportif qui leur a permis de découvrir le basket.

Pour finir, les enfants ont effectué un parcours constitué d’un slalom, une trajectoire, une accélération et un shoot. Ils ont appris à trottiner avec le ballon, dribbler fort et écarter les doigts, dribbler avec les deux mains.

Les classes de CM1 A et C ont également participé à cette animation.

A la question : qu’est ce que vous avez le plus aimé ? Les enfants ont répondu : les paniers !

PS : Service civique : il s’agit d’un engagement volontaire en réponse à une  proposition. Sarah a commencé en novembre et termine mi-juillet, elle doit effectuer 24 heures par semaine en plus de ses études de biologie. Elle a participé aux championnats de France regroupant les quatre meilleures équipes de l’ouest.

Votre permis Internet s’il vous plaît ?

Mardi 18 juin 2019, les élèves de CM2 ont passé leur permis internet avec David Bernard, gendarme depuis 20 ans. Cela a été l’aboutissement de plusieurs heures de travail en classe. Les enfants ont travaillé sur les compétences suivantes :

A l’issue du test, un QCM, ils ont posé plusieurs questions au gendarme sur son métier.

Le travail auprès des automobiliste occupe 5 % du temps des gendarmes.

Le reste du temps est consacré à prendre les plaintes et enquêter.

Les enfants ont aussi appris que les gendarmes sont des militaires alors que les policiers sont des fonctionnaires.

Il y a eu plusieurs questions concernant l’équipement du gendarme :

– les armes utilisées

– l’entraînement suivi

– les tâches effectuées

– les chiens (spécialisation)

– le changement de fusil d’assaut

Les enfants ont réalisé que c’est un métier qui peut être dangereux.

Pour devenir gendarme, il faut d’abord être réserviste, et exercer un travail en parallèle, avoir le statut de gendarme adjoint volontaire (aider les gendarmes) puis passer un concours de sous-officier.

Sinon, on peut aussi passer directement le concours de sous-officier.

Tous les élèves de CM2 ont passé leur permis avec succès ! Bravo à eux !

Quand je serai grand je serai….. pilote du Nautile !

Lundi dernier, 24 juin 2019, nous avons rendez-vous avec Sandra sur le « Pourquoi Pas » pour notre 2ème visio-conférence.

Entre deux rendez-vous, elle nous poste des messages et des photos par mail. Nous avons hâte de la voir et de lui parler. Elle nous a dit qu’elle aurait deux nouveaux invités : Julien et Yoann, les pilotes du Nautile. Nous avons préparé plusieurs questions.

A 14 h 25 précises, ça y est ! la connexion est établie. Nous avons beau connaître Sandra, c’est toujours un peu impressionnant au début ! Après quelques nouvelles du quotidien de chacun, nous entamons notre échange avec les pilotes. Interview :

– Combien de plongées avez-vous effectué ?

– Le Nautile a effectué 11 plongées depuis le début de la campagne et 1948 depuis sa mise à l’eau.  Il y a 2 équipages de pilotes qui plongent tous les 2 jours accompagnés d’un scientifique.

– Est-ce que le Nautile est difficile à conduire ?

– Il faut passer un permis et s’habituer. Peu à peu, on est plus à l’aise. Cela dépend aussi de ce qu’il y a autour. Quand il est entouré de cheminées hydrothermales, c’est moins facile que sur une plage de sable.

– Est-ce que vous pilotez aussi le « Pourquoi Pas » ?

– Non ! Il y a un équipage qui s’occupe du bateau.

– Pourquoi plongez-vous à plusieurs ?

– Le pilote est responsable de la plongée et le co-pilote s’occupe de la vidéo et de la vérification du matériel. Le scientifique, lui, est responsable du programme de la plongée.  Ils ne sont pas installés très confortablement : le pilote et le scientifique sont allongés sur le ventre et le co-pilote est assis derrière. Pour limiter la fatigue, il nous arrive d’intervertir nos places. On arrive à oublier notre inconfort car nous sommes très concentrés sur notre travail.

– Y a-t-il déjà eu une panne du Nautile ?

– C’est arrivé mais ce ne sont pas des pannes graves, elles ne mettent pas en danger la vie des pilotes ni même le programme des plongées.

– Y a-t-il un avion de secours sur le bateau ?

– Non, mais en cas de problème grave, on appelle un hélicoptère qui peut atterrir sur le bateau. Heureusement, cela est très très rare ! Il y a aussi des bateaux de sauvetage. Ils sont orange.

– Et toi, Sandra, est-ce que tu vas plonger ?

– Je ne sais pas encore. Le programme des dernières plongées reste à établir. Mais Fredsy est en ce moment dans le Nautile avec Julien (le 3ème Julien de l’équipe ! On a un peu de mal à suivre ! ). Il a promis de prendre des photos.

– Quels animaux avez-vous remonté ?

–  On a pris des crevettes, des moules, du matériel et des cailloux pour les analyser.

– Avez-vous croisé des requins ?

– Oui, mais les requins des profondeurs n’ont rien à voir avec les requins de la surface. Ils ne sont pas méchants.

Après 30 minutes d’échange, il est déjà l’heure de se quitter. Nous avons découvert plein de choses sur le métier de pilote et les plongées dans les abysses. Merci à Sandra, Yoann et Julien de nous avoir donné de leur temps et répondu à nos questions !

Il nous reste un rendez-vous avec Sandra, l’occasion pour nous d’enrichir nos connaissances !

Vivement la semaine prochaine !

                                                                                    Les CP bilingues

Vive la musique !

Ce V 21 juin, c’était la Fête de la Musique partout en France, mais aussi à l’école !

Chaque année maintenant, c’est l’occasion de laisser s’exprimer les enfants volontaires jouant d’un instrument de musique ; cette année, nous avons pu entendre : de la flûte à bec, de la trompette, du basson, du synthétiseur, de la guitare acoustique et électrique, du violon, du violoncelle et même du basson !

Merci aux jeunes talents : Mathieu, Paul, Margaux, Mathis, Shanone, Lou, Léane, Anna, Alice, Louan, Maëlya, Cassandre, Noah, Guénolé, Noé, Brivaël, Chloé, Louis, Nathan, Pauline, Loeïza, Léonie…

Les élèves jouant de la musique bretonne ont également pu s’exprimer autour de Mme Guéneuc, M. Laurin et de M. Galéron ; merci à eux, merci aussi aux élèves de Ste Anne qui les ont rejoints pour former ce “bagadig” !!

Les élèves de la garderie ont ensuite rejoint la place de l’église pour s’exprimer sur scène et apprécier les prestations des autres écoles !

Sous l’égide de Mme Cueff, l’école St Pierre reçoit même le prix de l’Ecole la Plus Bruyante !!!

Le début d’une Fête du Bruit à Plougastel ?

De quoi a besoin une plante ?

Les élèves de CM2A ont travaillé la démarche expérimentale en sciences. Ils se sont questionnés sur les besoins des plantes vertes pour construire des connaissances sur ce sujet. Plutôt que d’imposer une démarche à appliquer, les enfants ont cheminé à leur rythme et ont débattu entre eux.

Par groupe, ils ont imaginé des hypothèses concernant les besoins des végétaux autres que le rôle de l’eau dans leur développement : la terre, l’engrais, les insectes, le vent, l’air.

Pour tester ces hypothèses, ils ont imaginé des expériences en les schématisant et en listant le matériel nécessaire.

Des présentations et échanges collectifs ont permis aux élèves d’expliciter les notions d’expérience témoin et de redondance pour valider leurs idées.

Enfin, Raphaël a pu offrir à la classe une trentaine de stolons de fraisiers pour réaliser ces expériences !