20 000 lieues sous les mers

Nous, les CP bilingues, nous n’avons pas peur de nous jeter à l’eau !

Nous sommes prêts à partir découvrir le monde fascinant des abysses avec Sandra, la maman de Julian, dans le cadre d’un projet baptisé « Plouarnaute » et qui regroupe 4 classes (3 classes de Ploumoguer et la nôtre).

 Sandra travaille au Laboratoire Environnement Profond à IFREMER et elle nous a proposé de la suivre lors de la campagne qui sera menée au large des Açores en juin prochain. Elle embarquera à bord du « Pourquoi pas ».

Après les vacances de printemps, elle est venue dans notre classe nous montrer des films tournés dans les grandes profondeurs ainsi que des échantillons d’animaux bien étranges : moules géantes, vers gigantesques et crustacés poilus !

Le lundi 13 mai, nous avons eu la chance de pouvoir visiter le laboratoire dans lequel elle travaille. Nous avons pu observer des animaux microscopiques en utilisant une loupe binoculaire, nous avons découvert toutes sortes de bêtes étranges bien conservées dans des bocaux. Nous avons bien aimé voir le poisson lanterne, surtout le mâle qui est vraiment minuscule !

Sandra nous a aussi montré une partie du matériel qu’elle doit préparer avant le grand départ. Quel travail ! Il ne faut surtout rien oublier car une fois à bord, c’est trop tard !

Pour la plupart d’entre nous, le moment le plus chouette de la journée a été l’observation d’un volcan sous-marin grâce à un casque de réalité virtuelle. On a vraiment eu l’impression d’être au fond de l’océan !

Comme nous ne pouvons pas embarquer « pour de vrai » avec elle, nous lui avons confié Fredsy, notre petite mascotte. Fredsy est chargée de veiller sur Sandra et de nous amener régulièrement des infos sur la vie à bord et le déroulement de la campagne. Nous vous tiendrons bien sûr au courant de la suite des évènements !

Nous voilà prêts pour l’Aventure !

Deomp dezhi !

Kenavo ar wech all !

                                                                               Les CP bilingues !

Une affiche pour la Fête des Fraises !

Le 8 février dernier, Mathieu Le Guern, beau-père de Neven (élève de la classe) est venu nous expliquer son métier de graphiste-designer, métier qu’il exerce aussi en breton.

Sa société s’appelle « Krank du », ce qui veut dire « le crabe noir » en breton.

Il nous a proposé de réaliser, avec lui, l’affiche de la future Fête des Fraises.

Nous devions dire tout ce que nous évoque Plougastel : la fraise, bien-sûr, la mer, ses coquillages et autres poissons, le pont, les fleurs, les costumes, les instruments de musique, les ports, les bateaux, le vent, les paysages…

Puis, nous avons dessiné chacune de ses représentations avec l’aide et les conseils de Mathieu.

Quelle belle journée !

Puis, il a rassemblé nos dessins et les a intégrés dans l’affiche.

Nous avons été épatés par le résultat de son travail et ravis de retrouver tous nos dessins. Ils vont être visibles partout !! Quelle fierté pour nous !

les CM1/CM2 bilingues

An 8 a viz C’hwevrer eo deuet er c’hlas Mathieu Le Guern, tad-kaer Neven hag a zo skoliad en hon klas. Deuet eo evit displegañ e vicher : grafer-designer eo. Labourat a ra e brezhoneg a-wechoù.

E embregerezh a zo anvet « Krank du ». Staliet eo e Plougastel.

Kinniget en deus deomp labourat gantañ evit sevel skritell Fest ar Sivi.

Da gentañ en deus goulennet diganeomp peseurt menozhoù hon doa diwar-benn Plougastel. Soñjet hon eus er sivi, evel-just met ivez er mor, er pesked, er pont, er bleunioù, el lifreoù, er benvegoù musik, er portoù, er bigi, en avel hag er maezoù…

Goude hon eus treset ar menozhoù-se gant sikour hag alioù Mathieu.

Pebezh dervezh plijus e oa !

Goude en deus bodet hon tresadennoù evit lakaat anezho er skritell.

Ha pa hon eus gwelet disoc’h e labour omp bet spontet ken brav e oa. Klasket hon eus kavout hon tresadennoù e-barzh. Pa sonjomp e vo gwelet hon labour e pep korn eus Penn-ar-Bed omp fier ruz !!

CM1/CM2 divyezheg

Lennadegoù e klas Laurence gant ar re CM2

An 1 a viz C’hwevrer omp bet e klas Laurence, gant ar re grenn, evit lenn albumoù e Brezhoneg dezho : « Te an hini zo kaoz » eus Evelyne Brisou-Pellen, « Brasañ brammer ar bed » eus Valérie Zloty, pe « Ar viskoulenn vihan a rae toulloù e pep tra. » eus Eric Carle…

Skolidi Laurence a oa sioul ha dedennet kenañ. Ur gwir blijadur e oa !

14 CM2 e oamp evit 25 skoliad grenn.

Ar gwener 8 e vo ar re CM1.

Lectures d’albums, en breton, par les élèves de CM1/CM2 aux élèves de moyenne section de Laurence

Visite de la Belle Poule

GWELADENNOU « LA BELLE POULE »

HAG AN DISKOUEZHADEG RAZZLE-DAZZLE

Da gentañ, ni , ar c’hlas CM1/CM2 divyezheg mui Marie-Claude ha Benoît, tad Armand, hon eus kemeret ar c’harr-boutin evit mont da Vrest ha goude hon eus kemeret an tram evit mont da bakañ an téléphérique.

Debret hon er Capucins.

Kuitet hon eus ar « Capucins » evit baleet (kalz!) betek an nor « Tourville ». War an hent, hon eus gwelet an toull-bac’h kozh Pontaniou.

Bez e oa tad Erwan, Tommy Faity (Kapiten) o c’hortoz ac’hanomp evit mont da welout ar vag « La Belle Poule ».

Pignet hon eus war ar pont e lerc’h e oa Mickaël ha Ronan (an eil Kapiten). Tommy en deus displeget deomp eo bet savet ar vag e 1932. Ar vag he deus treuzet ar mor evit mont da vro Saoz, e-pad an eil Brezel, evit sikour ar Général de Gaulle hag an dud a oa er resistañs. Setu perak e vez gwelet bremañ ur banniel gant ar groaz Lorraine.

Ar vag a vuzul 37 m a hirder ha 21,60 m a uhelder. Bez ez eus 650 m² a lien.

Ar Belle Poule hag an Etoile a zo ur skol evit martoloded yaouank. Etre12 ha 25 den a c’hell bezañ degemeret.

Ar vartoloded a labour 4 eurvezh (diouzh an dervezh) ha diskuizh 4eurvezh ha diouzh an noz e labouront 6 eurvezh evit diskuizh 6eurvezh war lerc’h.

An div vag, la Belle Poule hag an Etoile a zo heñvel mik.

War ar vag eo difennet groñs lavar ar ger « Lapin » !!

An Diskouezadeg Razzle-Dazzle

Balet hon eus evit mont eus dor Tourville betek mirdi ar Mor. Amañ hon bet degemeret gant Sophia.

Dagentañ, he deus displeget istor ar c’hastel. Savet eo bet gant ar Romaned e 280 hag anvet e oa « Camp romain d’Osismis ».Lerc’hiet eo bet amañ evit gwelout mat ar bigi o tont (le goulet).

Klevet hon eus komz eus ar Brezel Kentañ : ar soudarded gwisket gantun tog ruz « Garance » hag dilhiadoù glas horizon.

Hon hencherez he deus displeget e oa livet ar bigi evit faziañ an enebourien, gant trell-lagad « illusion d’optique ».

An arzour en deus ijinet an teknik « razzle, dazzle » a zoun amerikan.

En français…

Le23 novembre dernier, nous sommes allés à Brest visiter la bateau « La Belle Poule » dont le père d’Erwan (en CM2), Tommy Faity est le capitaine.

Il nous a accueillis à son bord ainsi que deux de ses équipiers. Ils nous ont fait visiter le pont où nous avons pu voir les mâts et la voilure ainsi que la croix de Lorraine qui témoigne du passé de cette goélette, construite en 1932. Elle a, en effet, rejoint l’Angleterre avant même l’appel du Général de Gaulle afin d’entrer dans la résistance.

Nous avons découvert aussi le gouvernail (les marins naviguent toujours en extérieur avec les instruments d’origine, accompagnés d’ordinateurs modernes cependant). C’est aujourd’hui, un navire école qui peut accueillir de 12 à 25 marins qui apprennent les rudiments du métier et participent à la représentation maritime de la France dans tous les coins du monde.

Ce fut une formidable expérience que de découvrir la vie à bord : le carré, les couchages, les sanitaires…

 Après cette visite, nous avons marché jusqu’au musée de la marine afin de découvrir l’exposition Razzle-Dazzle :

En novembre 1917, les premiers convois débarquent les troupes américaines à Brest. Ils seront bientôt 1 million à transiter par la cité du Ponant. Mauritania, Olympic, Leviathan… les navires réquisitionnés traversent l’Atlantique fardés d’étranges fresques qui leur confèrent un air de zèbre ou d’arlequin. Avec le camouflage terrestre, le Razzle Dazzle est peut être l’innovation la plus insolite de la Grande Guerre : sous-marin, avion, char…Basée sur le principe des illusions d’optiques, elle a pour objectif de tromper les sous-marins ennemis en créant de faux effets de perspective afin de rendre difficile le calcul du cap et de la vitesse. Cette peinture aux motifs abstraits et géométriques est inspirée du cubisme ; elle est créée par des artistes mobilisés.

Ar re CM1/CM2 divyezheg

Les CM1/CM2 bilingues

trugarez da (V)Marie-Claude Boissel ha da (V)Benoît Boyeldieu da vezañ deuet ganeomp.

Merci à Marie-Claude Boissel et Benoît Boyeldieu de nous avoir accompagnés.

La chapelle Neuve jour 3