Mets tes baskets pour ELA !

Mardi 14 mai 2019.

Sous un beau ciel de printemps, tous les enfants de l’école se sont dirigés dans un joyeux cortège vers le stade de Kerbrat, après une petite pause chantée sur la place du bourg.

Après la journée de sensibilisation sur l’association ELA en octobre avec Vincent et sa maman, le temps de « mettre ses baskets » était enfin venu pour « battre les leucodystrophies » !

Une première course d’endurance, puis une deuxième pour les CP et CE1… Tout le monde a fait un effort pour marquer le soutien de l’école, des enfant, des parents et des nombreux donateurs sollicités.

Le soutien aussi de M. Ayasse, parrain de l’association depuis de nombreuses années, parent d’élève et joueur au Stade Brestois… qui a réussi à faire venir son ami Gaëtan Belaud, capitaine de l’équipe !

Les enfants étaient ravis de cette belle manifestation réussie : c’est finalement 3 137 € qui ont été récoltés au profit de ELA !

Et quoi de mieux qu’une chanson pour le dire !

Merci, merci aux enfants, aux parents, aux grands-parents, à tous ceux qui ont donné, à Thomas Ayasse, parrain et ambassadeur d’ELA, à Gaëtan Belaud, à M. Perchoc et à aux encadrants du PFC, à Yannick Jézéquel, à Pol Moal et Michel Guillerm, nos « speakers »…

Merci Côme, pour cette magnifique surprise (une suite au chant ELA) !

Merci pour ce bel élan de générosité !

20 000 lieues sous les mers

Nous, les CP bilingues, nous n’avons pas peur de nous jeter à l’eau !

Nous sommes prêts à partir découvrir le monde fascinant des abysses avec Sandra, la maman de Julian, dans le cadre d’un projet baptisé « Plouarnaute » et qui regroupe 4 classes (3 classes de Ploumoguer et la nôtre).

 Sandra travaille au Laboratoire Environnement Profond à IFREMER et elle nous a proposé de la suivre lors de la campagne qui sera menée au large des Açores en juin prochain. Elle embarquera à bord du « Pourquoi pas ».

Après les vacances de printemps, elle est venue dans notre classe nous montrer des films tournés dans les grandes profondeurs ainsi que des échantillons d’animaux bien étranges : moules géantes, vers gigantesques et crustacés poilus !

Le lundi 13 mai, nous avons eu la chance de pouvoir visiter le laboratoire dans lequel elle travaille. Nous avons pu observer des animaux microscopiques en utilisant une loupe binoculaire, nous avons découvert toutes sortes de bêtes étranges bien conservées dans des bocaux. Nous avons bien aimé voir le poisson lanterne, surtout le mâle qui est vraiment minuscule !

Sandra nous a aussi montré une partie du matériel qu’elle doit préparer avant le grand départ. Quel travail ! Il ne faut surtout rien oublier car une fois à bord, c’est trop tard !

Pour la plupart d’entre nous, le moment le plus chouette de la journée a été l’observation d’un volcan sous-marin grâce à un casque de réalité virtuelle. On a vraiment eu l’impression d’être au fond de l’océan !

Comme nous ne pouvons pas embarquer « pour de vrai » avec elle, nous lui avons confié Fredsy, notre petite mascotte. Fredsy est chargée de veiller sur Sandra et de nous amener régulièrement des infos sur la vie à bord et le déroulement de la campagne. Nous vous tiendrons bien sûr au courant de la suite des évènements !

Nous voilà prêts pour l’Aventure !

Deomp dezhi !

Kenavo ar wech all !

                                                                               Les CP bilingues !

C’est quoi un CDI ?

V

Lundi 29 avril 2019, les CM2 B et bilingues se sont rendus au collège Sainte-Anne afin de se familiariser avec le fonctionnement du CDI : Centre de Documentation et d’Information.

Ils ont tout d’abord rencontré Madame Touzeau, professeur-documentaliste. Elle est bibliothécaire et travaille en lien avec les matières étudiées en classe.

Ils ont aussi observé cette phrase :

« Les erreurs sont la preuve que j’ai essayé. »

Un CDI ce n’est pas tout à fait comme une bibliothèque même si on y respecte les mêmes règles. C’est comme une salle de classe, c’est un lieu de travail. Le silence et le calme sont exigés. On peut y venir pendant les récréations, les permanences. Marie-Josée accepte jusqu’à 80 élèves (surtout lorsque le temps est mauvais) !

Les enfants ont fréquenté les différents espaces à l’aide du jeu Alphabetdoc.

1/ le kiosque Onisep contient tout ce qui a trait à l’orientation : les élèves du collège commencent à se renseigner sur les métiers qu’ils veulent faire plus tard dès la classe de 5ème.

2/ La zone Web (11 postes connectés)

3/ La zone fictions contient tout ce qu’on prend pour se détendre, passer du bon temps : BD, romans, poésies, contes, fables, nouvelles, mangas

D’une manière générale, le CDI est divisé en deux zones :

  • l’espace détente
  • l’espace travail qui contient aussi des encyclopédies, des manuels scolaires, des dictionnaires, etc.

Les élèves ont du retrouver des mots spécifiques au CDI, un pour chaque lettre de l’alphabet.

Attention ! Une consigne précise a été donnée : ce sont des objets que l’on peut prendre dans la main.

Les gagnantes ont été Charlotte et Andréa en CM2 bilingues.

A comme archives, armoire, art, affiches, albums,

B comme BD, biologie, bibliothèque

C comme clavier, chaise, conte, cartes

D comme dictionnaire, documentaires, dessins, drapeau

E comme exposés, encyclopédies, étagères

F comme fiction

G comme géographie, guide

H comme histoire, horloge, histoires, haut-parleurs

I comme informations, informatique

J comme jeux

etc.

Les enfants se sont montrés intéressés par cette découverte même si certains avaient déjà eu l’occasion de fréquenter un tel lieu.

Alleluia !

Cette année, nous avons célébré la joie pascale à l’église !

Avec M. Uguen et Mme Hamelin, nous avons chanté « C’est lui Jésus… » et « Jesus zo bev »…

Les panneaux de la Semaine Sainte ont été affichés aux murs de la cantine !

Savez-vous pourquoi on offre des œufs à Pâques ?

Le volley, c’est top !

Depuis le 21 février, le jeudi matin, les CM1-CM2 B se rendent à la salle du Cléguer afin de participer à des séances d’initiation au volley, animées par un membre du club de l’étoile Saint-Laurent (Brest) : Jean.

Au programme : des échauffements : passes à 10 doigts, manchettes, services, et une première familiarisation avec le ballon de volley.

A partir de la quatrième séance, les élèves ont travaillé avec les filets : se faire des passes, travailler en équipe et faire passer le ballon au-dessus du filet.

Lors des séances suivantes, ils ont appris les règles de ce sport collectif et ont participé à des petits matchs et tournois. Ce n’était pas toujours facile de compter les points.

Les élèves se sont montrés intéressés par la découverte de ce sport accessible à tous mais assez peu pratiqué en club.

Attention, c’est un sport qui demande un peu de persévérance et de condition physique.

C’est maintenant au tour de la classe de CM1-CM2 bilingues de participer aux séances d’initiation.

Journée mondiale de l’Eau

Vendredi 22 mars 2019, les élèves de CM1-CM2 B et de CM2 A se sont rendus aux ateliers des Capucins à Brest afin de participer à la Journée Mondiale de l’Eau. Au programme, une série de six ateliers tournants avec les thèmes suivants :

– Bretagne vivante : mieux connaître les zones humides,

– Les petits Débrouillards : l’eau dans tous ses états,

– Electriciens sans frontières,

– Vidéos de solidarité internationale,

  • Cercle des Etudiants Naturalistes Brestois – les microplastiques dans les océans,
  • Amitié Madagascar Bretagne (l’eau pêle-mêle).

Première étape :

Les enfants ont rencontré les membres de Bretagne Vivante : une association chargée de la protection de l’environnement qui organise des ateliers et des animations pour mieux connaître la biodiversité, et mieux la protéger ; elle est présente à Brest et dans toute la Bretagne !

L’eau source de vie

En résumé, les zones humides sont un peu comme des éponges : elles servent de réservoir, elles retiennent l’eau, puis l’eau s’en va : dans les ruisseaux, les rivières, les lacs, où on la prélève pour la nettoyer et l’envoyer vers les robinets des habitations. Les zones humides servent de refuge, permettent d’éviter les inondations, protègent beaucoup les animaux et les plantes. Ce sont des endroits dans lesquels il y a beaucoup d’eau dans la terre.

Or, beaucoup de zones humides disparaissent au fil des ans, remplacées par des constructions, des parkings, etc. Cela implique la disparition de certaines plantes et animaux spéciaux qui vivent exclusivement dans les zones humides.

Quelques exemples de zones humides :

Une rivière, un torrent, un ruisseau, un estuaire, un étang, un lac, une tourbière, une prairie humide, un lavoir, un marais, une mare naturelle…

Les enfants ont participé à des jeux afin de mieux comprendre les enjeux de ces zones humides.

Etape numéro 2 :

Site internet : http://www.lespetitsdebrouillards.org/

Les Petits débrouillards, c’est une association qui a pour objectifs : une vulgarisation par la démarche expérimentale des sciences humaines, des sciences pures, une approche scientifique par le jeu.

Les enfants ont réalisé des expériences afin de mieux comprendre le cycle de l’eau.

1er défi

Faire flotter de la pâte à modeler, puis faire flotter le trombone.

2ème défi

Pêcher le glaçon

Ingrédients : un glaçon, un bout de ficelle, du sel.

Solution : Mettre le bout de laine sur le glaçon, mettre le sel dessus et attendre. C’est le même procédé quand on met du sel sur les routes.

Les enfants ont beaucoup apprécié des petites expériences que l’on peut facilement refaire à la maison.

Stand numéro 3 : Electriciens sans frontières compte une soixantaine de personnes dans la Bretagne, 1300 dans toute la France.

Un constat : Au Burkina Faso, les enfants mettent une demi-heure à trouver de l’eau, ils rapportent 15 litres, 15 kg à porter, tous les matins tous les jours.

En Haïti, des petites filles passent deux heures à aller chercher de l’eau.

Les Africains ont besoin d’aide pour avoir de l’eau à disposition, notamment dans les écoles.

L’association Electriciens sans Frontières, s’occupe de creuser et d’effectuer des forages, parfois à plus de 70 ou 80 mètres afin d’accéder aux réserves d’eau. Ils peuvent le faire grâce à des donateurs, la ville de Brest, des syndicats d’eau et d’électricité, des fondations, etc.

Les enfants ont pû observer la modélisation d’un forage dans un hôpital. Cela fonctionne selon le principe du château d’eau, il faut tourner une pompe pour remonter l’eau. Le but est maintenant d’utiliser un moteur et de créer de l’électricité afin de faciliter le travail (à l’aide de panneaux solaires).

Etape 4

Les enfants ont visionné les vidéos de solidarité internationale :

La gestion de l’eau et de la pollution de l’eau au Sahel

Les solutions pour économiser l’eau

L’accès à l’eau dans les écoles.

L’eau sur terre : origine et quantité utilisable sur terre.

Stand 5 : Cercle des Etudiants Naturalistes Brestois.

Les enfants ont observé le cheminement d’une bouteille à la mer. Le sel et la mer dégradent la bouteille, les morceaux de plastique deviennent très petits et se transforment en plastiques invisibles que l’on appelle des micro plastiques.

Les étudiants ont parlé aux enfants du septième continent : une zone où il y a énormément de plastiques rassemblés par le gyre. Des courants forment des tourbillons et amassent tous les plastiques qui se trouvent dans les océans. Les animaux marins ingèrent ces plastiques et cela a un impact également sur les larves d’animaux.

Dernière étape : Amitiés Madagascar Bretagne

Une association qui s’occupe de l’éducation et de la formation professionnelle, C’est un centre de formation rurale, où les jeunes peuvent se former aux cultures légumières et petits métiers.

Les enfants ont déjeuné dans le jardin du plateau des Capucins et ont profité d’une heure de midi très ensoleillée.

La journée a été très riche pour les enfants !

Cela leur a permis d’appréhender les enjeux de l’eau dans des contextes et environnements variés.